Tout savoir pour aller à une ventes aux enchères

Tout savoir pour aller à une ventes aux enchères

Se préparer à une vente aux enchères

Une panoplie de biens sont susceptibles d’être vendus aux enchères. Il peut s’agir de biens meubles, qu’ils soient d’occasion ou neufs, d’objets d’art tels que des bibelots, tableaux, bijoux, du matériel professionnel quelconque, des véhicules, et même des animaux, comme par exemple des chevaux de course.

Pour voir et examiner de plus près les objets proposés par des maisons de ventes, il importe de consulter les catalogues publiés et de prendre connaissance des photographies des lots proposés. Des plateformes numériques rassemblent ces documents, ce qui en facilite grandement la consultation, et permet de trouver plus rapidement des biens qui correspondent à ses attentes.

Vous aurez cependant à vous déplacer pour examiner de plus près les lots matériels qui ont attiré votre attention.

Prenez soin de noter les horaires des expositions et des représentations publiques qui sont mises sur pied avant la vacation. Celles-ci se déroulent généralement la veille, ou encore le matin même d’une vente aux enchères.

Participer à une vente aux enchères

Les commissaires-priseurs ou encore des opérateurs de ventes volontaires orchestrent les ventes aux enchères, qui s’avèrent publiques. Par conséquent, chacun est en droit d’y participer en tant que spectateur. Toute personne majeure, qui répond de sa solvabilité et responsabilité, est en mesure d’enchérir et d’acheter des biens mis aux enchères.

Avant de vous lancer dans l’action, vous devriez avoir pris préalablement connaissance des conditions de vente. Vous trouvez tous les détails affichés sur le lieu de vente. Il s’agit des points spécifiques concernant une vacation, notamment les modalités et moyens de porter les enchères, les diverses clauses limitatives, les frais de vente, les modalités de paiement, et dans certains cas, les conditions d’enlèvement des achats. Les conditions de vente variant d’une vente aux enchères à l’autre, il importe de toujours en prendre connaissance avant de lever la main pour enchérir. L’action d’enchérir signifie l’adoption complète et totale des conditions de vente.

Vous disposez de trois possibilités pour enchérir : en salle, par téléphone ou en laissant un achat d’ordre.

Pour enchérir en salle, il faut être physiquement présent dans la pièce où se déroule la vente aux enchères. Un signe de la main est suffisant pour que le commissaire-priseur comprenne que vous portez une enchère supérieure.

Renseignez-vous auprès de la maison de ventes concernant la possibilité d’enchérir par téléphone. Vous pourrez procéder en direct concernant des lots d’une certaine valeur.

Quant à la possibilité de laisser un ordre d’achat, cela peut s’avérer pratique si vous n’êtes pas en mesure d’assister à la vente. Vous devrez alors fixer votre montant maximum à l’expert responsable de la vente.

Lorsque vous êtes le dernier enchérisseur, par conséquent la personne ayant proposé l’enchère la plus conséquente, l’objet mis aux enchères vous sera adjugé. Toutefois, si le niveau des enchères s’avère en dessous du prix fixé par le vendeur, le lot sera tout simplement retiré de la vente (même si vous êtes le dernier enchérisseur).

Lorsque le commissaire-priseur prononce le fameux mot « Adjugé ! » en adjoignant à cela un coup de marteau, vous pouvez comprendre que cela conclut et formalise le contrat de vente par un transfert de propriété. Le dernier enchérisseur acheteur devient alors le nouveau propriétaire de l’objet.

Immédiatement après, faites-vous connaître auprès de la maison des ventes, en vous dirigeant vers le poste d’encaissement. À cet endroit, un bordereau d’adjudication – en d’autres termes, une facture – vous sera remise. Une fois que ce document aura été acquitté, vous pourrez sans plus attendre prendre possession de votre lot, et dans le jargon de ce milieu, « procéder à son enlèvement ».